Antonio Guterres souhaite un rapide retour de l’ordre constitutionnel au Mali, en Guinée et au Burkina Faso

Antonio Guterres souhaite un rapide retour de l’ordre constitutionnel au Mali, en Guinée et au Burkina Faso

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a fait part dimanche soir à Dakar de son souhait de voir s’instaurer dans “les délais les plus brefs l’ordre constitutionnel” au Mali, en Guinée et au Burkina Faso. Pour ce faire, il est important de “poursuivre le dialogue avec les autorités de facto des trois pays”, a ajouté M. Guterres qui s’exprimait lors d’un point de presse avec le président sénégalais Macky Sall. Au sujet de la situation sécuritaire au Sahel qu’il a jugée “préoccupante”, il s’est engagé à continuer de plaider “pour des opérations africaines de maintien de la paix et de lutte contre le terrorisme, robustes, mises en œuvre par l’Union africaine et appuyées par l’ONU”. Il a en outre demandé à l’ensemble de la communauté internationale d’apporter son soutien aux pays ouest-africains afin qu’ils soient à la hauteur des enjeux sécuritaires en s’attaquant à leurs causes profondes, sans oublier de s’atteler aux nouvelles occasions de développement. M. Guterres séjourne depuis samedi soir à Dakar, première étape de sa tournée dans le cadre d’une “visite de solidarité pour le Ramadan” qui le conduira ensuite au Niger et au Nigeria. Source: Agence de presse Xinhua