Approvisionnement en produits pétroliers :Une livraison de 2 millions de litres de gazole

Approvisionnement en produits pétroliers :Une livraison de 2 millions de litres de gazole

Parti du port de Conakry, le convoi composé de 48 camions citernes reçu hier à Kourémalé, représente la moitié de la quantité prévue. Cette cargaison est destinée à l’énergie du Mali (EDM) pour renforcer les stocks Deux millions de litres de gazole (48 citernes) transportées par la Société malienne de produits pétroliers (SOMAPP) de la Guinée Conakry ont été réceptionnées, hier, sur le territoire malien à Kourémalé par le directeur général des Douanes, Amadou Konaté, celui de l’Office national des produits pétroliers (ONAP), Modibo Gourou Diall et du président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily. C’était en présence des autorités politiques et administratives de la localité. C’était aux environs de 12 heures 30, sous un soleil de plomb que la délégation a réceptionné le premier convoi de 48 citernes sur 52 prévues. Cette livraison fait suite aux commandes que les autorités maliennes avaient faites le 28 avril dernier auprès de la Guinée. À cet effet, une mission de haut niveau conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop s’est rendue dans la capitale guinéenne. La délégation comprenait également le ministre de l’Économie et des Finances, Alousséni Sanou, la ministre des Transport et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, le président de la CCIM et le directeur général de l’ONAP. Selon le président de la CCIM, la délégation a pu échanger avec les autorités guinéennes pour voir dans quelle mesure notre pays peut trouver la quantité de produits pétroliers afin de renforcer la capacité du stock national. «Ils avaient promis de nous donner 4 millions de litres de gazole. Les 2 millions de litres sont arrivées ce matin (Ndlr hier). 48 camions sont déjà arrivés à Kourémalé sur les 52 chargés. Ils doivent être acheminés à Bamako. Les autres arriveront ce vendredi», a expliqué Youssouf Bathily. Et de préciser que cette quantité de gazole est destinée à l’énergie du Mali pour renforcer les stocks. SATISFAIRE LES BESOINS- En ce qui concerne la rareté des carburants constatée dans ces deux jours dans notre pays, le président de la CCIM dira que cette situation n’est pas liée à la crise mais à une grève déclenchée par les syndicats du groupement professionnel du pétrole qui est composé des multinationales.

Youssouf Bathily a assuré que toutes les dispositions sont prises pour satisfaire les besoins des populations en carburants. «Toutes les dispositions sont prises pour ravitailler le pays en produits pétroliers par le secteur privé et l’État qui sont engagés à trouver des moyens très rapidement avec les pays amis », a-t-il soutenu. Pour sa part, le directeur général des Douanes a rassuré les opérateurs économiques maliens que l’État est en train de prendre toutes les dispositions pour que l’axe Bamako-Conakry soit le corridor le plus sécurisé du pays. «J’invite les opérateurs économiques à emprunter le corridor Conakry-Bamako. C’est le corridor le plus sûr», a garanti l’inspecteur général Amadou Konaté, avant d’ajouter que les relations entre la Guinée et le Mali sont très solides. 

« Quand il y a eu la pandémie d’Ebola en Guinée, le Mali n’a pas fermé ses frontières à la Guinée. Et quand il y a eu l’embargo contre le Mali, la Guinée est restée ouverte au Mali », a rappelé Amadou Konaté. Le port de la Guinée étant le plus proche du Mali, il faudrait, selon lui, que nos opérateurs économiques réorientent leurs activités vers ce port. En marge de la cérémonie de réception, la délégation a rendu une visite de courtoisie au chef de village de Kourémalé. Amadou GUÉGUÉRÉ