La campagne « mon lait est local » initié par OXFAM en partenariat avec FIWA a organisé la 2 ème édition du Concours des organisations valorisant le lait est local

La campagne « mon lait est local » initié par OXFAM en partenariat avec FIWA a organisé la 2 ème édition du Concours des organisations valorisant le lait est local

Durant les 03 ans de la campagne « Mon lait est local » plus de 55 organisations de producteurs et productrices de lait local du Burkina Faso, du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Mauritanie et du Tchad accompagnés d’une large coalition composée d’organisations paysannes régionales, de consommateurs, de chercheurs, d’ONG, de mini-laiteries et d’industriels locaux ont associé leurs voix pour demander aux chefs d’État des pays membres de la CEDEAO de financer les Plans d’action nationaux lait. Ces plans d’actions découlent de la Stratégie régionale de l’offensive lait qui vise à sauver la filière du lait local dont dépendent 48 millions de producteurs et productrices dans la région. Les agroindustriels européens profitent de faibles tarifs douaniers (5%) pour écraser la concurrence locale et incitent les transformateurs locaux à utiliser leurs produits au détriment de la santé, de l’environnement et de la survie de millions de petites productrices et petits producteurs. Cette concurrence déloyale étouffe les productrices et producteurs de lait en Afrique qui sont déjà affaiblis par la crise climatique et le manque de nourriture pour leurs animaux ainsi que par les impacts économiques de la COVID-19 suite aux fermetures temporaires des marchés et des frontières. Suite à la validation par la CEDEAO de la stratégie régionale de l’offensive lait et de son premier Programme prioritaire d’investissements (PPI), la campagne lait a accompagné les15 pays de la CEDEAO + la Mauritanie et le Tchad dans l’élaboration des plans d’action lait nationaux proposant des actions concrètes pour sauver la filière du lait local dans chaque pays. Le financement de ces plans d’actions lait reste cependant une préoccupation majeure pour l’ensemble des États membres car l’offensive lait a été approuvée par la CEDEAO mais non financée à ce jour.

Au Mali, le plan prévoit la hausse de la production laitière et du niveau de collecte du lait cru local de 50% permettant une hausse de la consommation du lait local, un environnement fiscal favorable à la promotion des chaines de valeurs lait local, la création de nouveaux emplois à travers le développement des différents maillons de la chaine de valeur lait et une meilleure gouvernance globale de la chaine de valeur « lait local » pour renforcer sa compétitivité. La campagne “ mon lait est local” a amorcée une nouvelle dynamique depuis 2021 à savoir la mise en place d’une “plateforme multi acteurs d’appui au lait local ” dont le processus est en cours. Depuis 2019, la campagne « Mon lait est local » a institué un concours appelé « Concours des Entreprises valorisant le lait local ». Il constitue à la fois un véritable instrument de valorisation du lait local mais aussi et surtout un outil de promotion du secteur privé dans la chaine de valeur lait local. La première édition de ce concours a été organisé au niveau régional par la coordination régionale de la campagne à l’occasion du Forum Africain des Femmes Leaders (FAFEL) tenu à Ouagadougou le 8 mars.

Les entreprises valorisant le lait local dans les six pays de la campagne ont pris part au concours et la candidate du Mali en la personne de Alima DIALLO qui a remporté le prix du concours, un montant de Cinq Cent Mille (500 000) cfa dont le chèque lui a été remis par le Directeur Pays d’Oxfam Mr Diawary BOUARE. Après cette première édition, il a été décidé d’organiser le concours au niveau national dans chacun des six pays de la campagne. C’est ainsi qu’en 2020, la Coalition nationale « Mon lait est local » a organisé la 2ème édition du concours des entreprises valorisant le lait local. Ce fut à l’occasion du Festival International du Wassoulou organisé à Yanfolila par l’artiste Oumou SANGRE qui porte le message de la campagne au Mali et dans les 06 pays engagés dans la campagne « mon lait est local ». Ainsi, Oumou SANGARE ambassadrice de bonne volonté de la campagne « mon lait est local » a été responsabilisée pour la remise des prix aux lauréats de cette deuxième édition du concours. Elle est donc aux côtés de la Coalition nationale du Mali pour la campagne “mon lait est local”et l’invite à prendre part au Festival International du Wasulu (FIWA), édition 2022 qui se tiendra du 03 au 05 mars 2022 à Yanfolila.

La Coalition nationale pour la campagne “mon lait est local” organise pour cette date la 3ème édition du concours des entreprises valorisant le lait local. Les prix seront remis aux Organisations lauréates par l’Ambassadrice Oumou SANGARE comme en 2020. La Coalition animera un stand d’exposition et de dégustation de produits laitiers ; animera des panels sur les petites entreprises de valorisation des produits agroalimentaires en compagnie de son partenaire stratégique qui est l’Agence pour la Promotion des Investissements au Mali (API-Mali).