Mali : 456 milliards FCFA pour le financement de la campagne agricole 2022

Mali : 456 milliards FCFA pour le financement de la campagne agricole 2022

Le colonel Assimi Goïta a présidé, le mardi dernier, le conseil supérieur de l’agriculture à Koulouba au cours duquel un montant de 456 milliards FCFA a été validé pour le financement de la campagne agricole de 2022. 456 milliards FCFA, c’est le coût de la campagne agricole 2022. Ce montant a été validé à Bamako par le Chef de l’Etat lors du conseil supérieur de l’agriculture qui a réuni l’ensemble des décideurs et les acteurs de la filière agriculture. Ce montant est reparti entre l’Etat qui doit fournir 176,2 milliards FCFA, soit 39%, les exploitants agricoles : 203 milliards FCFA, soit 44% et les partenaires techniques et financiers qui, selon le ministère de l’agriculture, doivent mobiliser 76,4 milliards FCFA, soit 17%. Parmi ce montant, 54,9 milliards FCFA sont destinés à la subvention des intrants de la production cotonnière. Après une campagne précédente couronnée par le rang de premier producteur de coton de l’Afrique subsaharienne, le Mali mise sur une production de 780 000 Tonnes de coton graines sur une superficie de 760 000 ha. L’objection de cette prévision est de consolider son rang de leader subsaharien. Les besoins d’engrais estimés 270 800 tonnes (tous types confondus) seront entièrement subventionnés par l’Etat. La filière céréale bénéficiera de 15,6 milliards FCFA dans ce montant. Pour la campagne agricole 2022, le gouvernement malien attend une production céréalière de 10 500 526 tonnes pour les besoins d’engrais pour cette filière estimé à 296 861 tonnes. L’Etat prévoit de subventionner seulement 98 527tonnes. Quant aux besoins totaux en semences, ils sont estimés à 58 716 tonnes dont 67 tonnes de semences hybrides de Maïs subventionnées. En dehors de ces deux filières, le gouvernement prévoit de consacrer 3, 9 milliards FCFA à l’aménagement et l’équipement rural, 3 milliards FCFA au développement des Productions et Industries Animales, Halieutiques et Aquacoles. Les autorités maliennes veulent booster la production en annonçant lors du Conseil supérieur de l’agriculture les prévisions de 296 764 tonnes de productions de pomme de terre, 764 663 tonnes d’oignon/échalote, 725 053 tonnes de mangue, 11 562 tonnes de lait collecté, 129 837 tonnes de viande contrôlée etc. Des dispositions ont été prises pour palier à la hausse excessive du prix des engrais sur le marché mondial. Ainsi, les participants au conseil supérieur de l’agriculture ont décidé que la quotepart du producteur dans le prix du sac de 50 kg de l’engrais minéral soit fixée à 12 500 francs CFA. Et 25000 francs CFA pour le sac de 50 kg de l’engrais organique. Le gouvernement a également une reconstitution du Stock National de Sécurité (SNS). Les autorités annoncent l’achat de 99 000 tonnes dont 64 000 tonnes feront l’objet de Distributions Alimentaires Gratuites (DAG) à 1 841 067 personnes vulnérables tandis que les 35 000 tonnes seront constituées en Stock National de Sécurité (SNS). Toujours sur la campagne agricole prochaine, le gouvernement prévoit des dispositions de renforcement des moyens d’existence avec l’achat de 4 990 tonnes d’aliments bétail, volaille et poisson qui seront distribuées à 2 997 103 personnes pour renforcer leurs moyens de subsistance par le projet African Risk Capacity (ARC) en 2022. Siaka DIAMOUTENE