Mali: l'UE va "recalibrer" ses missions (Borrell)

Mali: l'UE va "recalibrer" ses missions (Borrell)

La junte militaire au pouvoir au Mali n'a pas fourni les garanties nécessaires pour assurer la poursuite des missions de formation de l'UE et elles vont devoir être "recalibrées", a annoncé lundi le chef de la diplomatie européenne. "Nous venons de recevoir la réponse de la junte à nos demandes pour la poursuite des missions de formation et nous n'avons pas les garanties nécessaires pour continuer", a déclaré Josep Borrell lors d'une audition devant le parlement européen. "Nous n'allons pas les retirer car il faut l'unanimité des Etats membres pour cela et nous ne l'avons pas", a-t-il précisé. "Mais je vais proposer de recalibrer les activités opérationnelles dans les domaines les plus sensibles", a-t-il précisé. "Un redimensionnement des missions est inévitable et une suspension de certaines activités est nécessaire", a-t-il averti. Les commandants des missions de l'UE ont déjà reçu l'ordre de cesser certaines formations et les entraînements. Une première discussion est prévue mardi au niveau des ambassadeurs des Etats de l'UE et les décisions seront prises lors d'une réunion des ministres des Affaires étrangères en avril, a-t-il ajouté. Le principal problème est la présence de mercenaires du groupe russe Wagner venus au Mali à l'appel de la junte et la collaboration d'unités de l'armée malienne à leurs activités. L'UE a engagé plusieurs centaines de militaires et d'experts dans deux missions de formation au Mali, l'EUTM pour les forces armées et l'EUCAP Sahel-Mali pour la police. Le mandat de l'EUCAP, approuvé en 2015, a été prolongé au 31 janvier 2023. Celui de l'EUTM, depuis 2013, court jusqu'au 18 mai 2024.