Mali : meeting de soutien ce vendredi au forces armées et de sécurité

Mali : meeting de soutien ce vendredi au forces armées et de sécurité

Le collectif de Défense des forces armées et de sécurité malienne (CDM) appelle à battre le pavé, ce vendredi, à Bamako et à l’intérieur du pays pour soutenir la montée en puissance des militaires déployés au front. Les initiateurs de cette manifestation, majoritairement issus de la société civile et des partis politiques, justifie cette sortie par le nombreux succès que l’armée a réalisé sur le front dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. « Cette montée en puissance des FAMAS a permis, d’une part à nos Forces de Défense et de Sécurité de neutraliser à tout moment et en toute circonstance les terroristes, et d’autre part de mettre en doute la volonté des forces étrangères à combattre les Djihadistes », ont-il dit dans une déclaration lue lors d’un point de presse organisé, hier mercredi, à la Bourse du Travail de Bamako. Ils imputent ces progrès réalisés dans la lutte contre le terrorisme par le changement de paradigme instauré par le duo le Colonel Assimi GOÏTA et son premier Ministre le Dr. Choguel Kokala Maïga. « L’armée malienne ne cesse de monter en puissance avec les équipements qu’il faut et le moral des militaires au top », ont-ils renchéri. Les organisateurs de la manifestation rejettent d’ores et déjà toutes les velléités et les allégations qui consistent à dire que les forces armées maliennes ont commis un crime de guerre en tuant des civils alors qu’elles n’ont neutralisé que des terroristes. « Ce mensonge d’état de la part de la France et ses partenaires consiste à décourager nos vaillants soldats dans la lutte contre le terrorisme. La menace d’interpellation à la Cour Pénale Internationale (CPI) est un acte à ne pas tolérer, car les Famas obéissent à l’ordre du peuple », déclare le Collectif pour la Défense des Forces armées maliennes qui dit lancer « l’Opération Espoir, Tous FAMa », pour soutenir l’armée. Siaka DIAMOUTENE