Séance d’explication devant le CNT : Le premier ministre se prépare

Séance d’explication devant le CNT : Le premier ministre se prépare

L’exécutif se prépare activement pour donner des explications satisfaisantes sur la mise en œuvre de son programme d’action. Ce passage du chef du gouvernement devant le Conseil national de Transition avait été annoncé par le président de l’institution dans son discours d’ouverture de la session d’avril Le gouvernement s’est réuni hier en conseil de cabinet à la Primature pour préparer les réponses aux questions que les membres du Conseil national de Transition voudront bien poser au Premier ministre, Choguel Kokalla Maïga, lors de la séance prévue en principe pour le jeudi 21 avril 2022. À l’entame de ses propos, le Premier ministre dira que son prochain passage devant les membres de l’organe législatif de la Transition est un exercice bénéfique pour le CNT et pour le gouvernement. «Chacun est dans son rôle», a-t-il commenté, avant de réaffirmer que l’avantage de cet exercice démocratique est qu’il va permettre au gouvernement de s’adresser directement aux Maliens. Sans nul doute, la trame du débat concernera la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (PAG) adopté le 2 août 2021 par le CNT et dont les grands axes sont le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ; les réformes politiques et institutionnelles ; l’organisation des élections générales et l’adoption d’un pacte de stabilité sociale. Le chef du gouvernement a estimé que « l’objectif est de maintenir l’opinion publique en haleine totalement informée sur toutes les étapes du processus de transition». C’est pourquoi, il a tenu à réunir autour de lui les ministres pour s’imprégner des différents dossiers. En clair, il revient à chaque ministre de lui fournir des notes explicatives et bien détaillées. Selon Dr Choguel Kokalla Maïga, il s’agit d’avoir la matière première pour répondre à toutes les questions relatives à la vie de la Nation. En tant que chef du gouvernement, il entend aborder, entre autres, les préoccupations majeures du pays à savoir la diminution du train de vie de l’état, la gestion du social et la montée en puissance de l’Armée. Namory KOUYATÉ