Sécurité : Après Barkhane, le mouvement Yéréwolo Débout demande le départ de la MINUSMA avant le 22 Septembre 2022

Sécurité : Après Barkhane, le mouvement Yéréwolo Débout demande le départ de la MINUSMA avant le 22 Septembre 2022

L’information a été donnée le mardi 19 Juillet 2022 par les responsables du Mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts lors d’un point de presse, animé conjointement par le président du mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts, Adama Diarra dit Ben le cerveau, Sidiki Kouyaté, et Moussa Diarra, tous membres dudit mouvement. L’objectif de ce point de presse est non seulement d’informer l’opinion nationale et internationale sur la position inchangée du Mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts concernant son exigence du départ pur et simple de la Minusma de notre pays, mais aussi de donner son avis dans l’affaire de 49 militaires ivoiriens arrêtés le 10 juillet dernier à l’Aéroport international Président Modibo Keita Senou. Ils ont également dévoilé le programme de leurs activités qui seront menées dans les jours à venir jusqu’au départ définitif de la MINUSMA sur le sol malien, comme la Force Barkhane. Plantant le décor de ce point de presse, l’honorable Moussa Diarra, a réitéré l’engagement du Mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts à combattre toute forme de l’impérialisme contre le Mali. Dans cet ordre d’idée, ”nous allons combattre avec toutes nos énergies afin de nous débarrasser de cette force d’occupation sur notre territoire national qui est la MINUSMA ”, a il déclaré, avant de parler de la tension entre le Mali et la Côte d’Ivoire suite à l’arrestation de 49 militaires Ivoiriens. ”Nous avons tous soutenu le premier communiqué du Gouvernement du Mali après l’incident, mais le Mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts ne se reconnait pas le communiqué publié le lundi 18 juillet 2022, demandant les bons offices du Président togolais. Nous demandons simplement les explications de nos autorités”, a dit l’honorable Moussa Diarra. Sidiki Kouyaté, a joint sa voix à celle de Moussa Diarra en demandant avec insistance le départ pur et simple de la Minusma au Mali. Pour ce faire, selon M. Kouyaté le Mouvement Yéréwolo Débout sur les remparts, compte mener une série d’activités jusqu’à la satisfaction totale qui est le départ de la MINUSMA sur le sol malien. Première activité, après le présent point de presse sera la remise d’une lettre au chef de la MINUSMA demandant le départ de la mission onusienne prévu ce mercredi 20 juillet 2022. Les ampliations de cette lettre seront transmises au Président de la Transition, au Président du CNT, au Premier ministre entre autres, selon Sidiki Kouyaté. La deuxième activité consiste à la tenue d’un grand meeting prévu ce vendredi 29 juillet au Palais de la Culture au cours duquel l’ultimatum sera fait à la MINUSMA de quitter le territoire malien avant le 22 septembre prochain, a fait savoir, Ben le cerveau. Avant de rendre une pensée pieuse aux victimes de la tuerie des 10, 11 et 12 juillet 2020 lors des manifestations contre le régime d’IBK. AMTouré